Aller au contenu

Le Puy de Sancy en randonnée l’hiver

  • par

Le Puy de Sancy et son sommet qui culmine à 1885 m au dessus du massif du Mont-Dore est un haut lieu du tourisme l’été. Mais si les panoramas dans la belle saison sont magnifiques ils sont peut être encore plus incroyables avec la neige et la glace. D’où l’intérêt de redécouvrir ces montagnes et le Puy de Sancy en randonnée l’hiver.

Le Puy de Sancy en randonnée l’hiver : une aventure digne du grand nord

D’aucuns considèrent les montagnes auvergnates et le Puy de Sancy comme des « montagnes à vache » de moyenne altitude qu’on arpente très facilement. Si l’été cette caractéristique se révèle assez vraie et fait de l’Auvergne une destination prisée par les familles et les randonneurs qui recherchent du dénivelé raisonnable il en va tout autrement l’hiver. Car le massif du Sancy offre un climat très particulier durant les mois les plus froid de l’année. Le massif est géographiquement la première barrière naturelle aux tempêtes venant par l’ouest de l’océan atlantique. Le vent glacial souffle fort régulièrement et l’altitude limitée des montagne ne permet pas de conserver un manteau neigeux de bonne qualité la journée. On se retrouve alors avec des montagnes soufflées, des congères impressionnantes, des variations de qualité de neige considérables d’un endroit à l’autre et d’une heure de la journée à une autre. Voilà pourquoi le Puy de Sancy est connu par nombre de scientifique et de techniciens pour les tests de matériel d’hiver extrême et de haute altitude.

destination sport outdoor

Quels sont les risques de la randonnée en hiver dans le Sancy ?

Avec de telles conditions hivernales il faut s’équiper sérieusement si l’on veut s’engager sur le Puy de Sancy en randonnée l’hiver en dehors des quelques jours magiques de beau temps sans vent. Il est malheureusement trop fréquent de voir des personnes arpenter les plaques de neige du massif sans aucun équipement. Une pente relativement modérée qui n’est pas vertigineuse, des traces de pas imprimées la veille dans la neige redurcie invitent trop souvent le non initié à se lancer dans l’aventure avec ses moonboots et au mieux avec des bâtons de randonnée. Mais après plusieurs dizaines de mètres de progression, cette plaque de neige dure qui paraissait si triviale devient bien moins sympathique. La désescalade n’est quasi plus possible et il suffit d’une erreur d’inattention, d’une montée de stress ou d’une neige un peu plus dure pour que l’accident arrive. Et dévaler une pente en neige dure de 50 mètres entraine automatiquement une glissage fulgurante en contre bas. Chaque année des randonneurs hivernaux non expérimentés se retrouvent ainsi en difficulté. Les plus chanceux se font hélitreuiller par le Dragon 63, les autres finissent malheureusement généralement au CHU. Voilà pourquoi avant de s’aventurer sur le Puy de Sancy en randonnée l’hiver dans ce magnifique paysage blanc immaculé il est crucial de s’équiper comme il se doit.

Pensez également qu’avec le vent fort qui peut souffler sur les cimes une face au soleil le matin avec de la neige décaillée et molle facile à franchir peut s’avérer un véritable piège en fin de journée sur le chemin de retour. Et oui car une fois passée à l’ombre et soufflée par le vent glacé, la neige molle peut redurcir à une vitesse impressionnante. Et ce qui était facile le matin à pied ou en raquette à neige devient carrément dangereux le soir venu.

Dernier risque inerrant à la pratique de la montagne en hiver c’est bien sûr les risques d’avalanche. Plutôt rares dans le Sancy et déclenchées préventivement sur tout le domaine skiable et au delà il faut tout de même faire attention aux périodes de fortes chutes de neige. Il n’est pas rare lors de périodes exceptionnelles de voir d’importantes avalanches se déclencher naturellement dans la vallée de Chaudefour par exemple ou dans le Val de Courre ou le val d’Enfer. Comme pour toute sortie hivernale on ne sort jamais immédiatement après une forte chute de neige afin de laisser le manteau neigeux se stabiliser pendant quelques jours. Vous pouvez également demander l’avis aux professionnels du massif qui sauront vous renseigner sur l’état du manteau neigeux.

Quel matériel pour une randonnée au Mont Dore l’hiver ?

Pour sortir en montagne dans de bonnes conditions et découvrir le Puy de Sancy en randonnée l’hiver il est donc important de s’équiper correctement.

Niveau vêtement il faut prévoir une tenue 3 couches classique avec un vrai gore tex et avoir une doudoune de réserve dans le sac à dos en cas de besoin. Prévoir également deux paires de gants, un tour de cou qui permettra de se protéger le visage en cas de vent fort et un bonnet.

Côté équipement de sécurité il est impératif d’opter pour des chaussures de randonnée assez rigides voire des chaussures d’alpinisime semi-rigide mais surtout de prévoir une paire de crampons d’alpinisme basiques en acier à sangle par exemple qui peuvent se monter rapidement sur n’importe quelle paire de chaussures. Et qui dit crampon dit automatiquement piolet. Un piolet de randonnée ou un piolet canne peut très bien faire l’affaire. L’idée étant d’avoir un moyen de stopper une éventuelle glissade.

Prévoir aussi une paire de lunettes de soleil catégorie 3 ou 4, ou mieux des lunettes de soleil photochromiques qui changent de teinte automatiquement en fonction de la luminosité ambiante. Et si la météo annoncée n’est pas optimale vous pouvez également prendre avec vous un masque de ski que vous serez content de trouver si le blizzard se lève d’un coup.

Vous pouvez opter pour des bâtons de marche. Dans ce cas là prévoyez des modèles télescopiques ou multi brins pliables que vous pourrez ranger facilement sur le sac à dos lors des passages techniques nécessitant le piolet.

Et dans le sac à dos prévoir de quoi manger, boire bien évidemment mais aussi une couverture de survie en cas de blessure car l’hypothermie peut arriver très vite.

Le massif du Sancy en hiver : un dépaysement assuré

Une fois bien équipé il est alors possible d’accéder à cet univers très particulier couvert de neige et de glace et de partir découvrir le Puy de Sancy en randonnée l’hiver. Vous découvrirez alors des paysages polaires incroyables avec des drapeaux de glace formés par le vent et les pluies verglaçantes de la région. Vous découvrirez également le bruit magique des cristaux de glace qui tombent et ruissèlent sur les pentes quand la face passe au soleil ainsi que le crissement de la neige glacée sous les pieds.

drapeau de glace et de givre Sancy

Vous aurez également peut être la chance de voir le phénomène de pas positifs dans la neige. Ces pas enneigés et glacés qui semblent sortir de la terre pour se dresser vers le ciel sont tout simplement le fruit d’un phénomène habituel sur la massif du Sancy : la neige tombe abondamment, des randonneurs marchent dessus et forment des pas en creux en tassant la neige sur leur passage. Puis dans la nuit le vent se lève et souffle toute la poudreuse des sommets pour ne laisser en place que les empruntes de pas tassées la veille par les randonneurs. Ces traces se retrouvent alors imprimées en positif sur le sol.

Vous pourrez également admirer les nombreuses cascades de glace gelées du secteur comme la cascade de la Biche dans la vallée de Chaudefour ou encore la Grande Cascade du Mont Dore.

Quelles ballades dans la neige peut on faire dans le Sancy ?

Les plus belles balades dans la neige que l’on peut faire dans le Sancy sont bien évidemment les balades sur les crêtes. L’accès est assez facile tout comme la progression à condition de s’être équipé correctement ! La sensation d’altitude est au rendez vous et il vaut mieux ne pas être sensible au vide pour se faire plaisir.

Listes des plus belles randonnées hivernales autour du Puy de Sancy :

Randonnée Col de la Croix Morand <> Col de la Croix Saint Robert

Cette randonnée pendulaire qui emprunte le GR4 permet de parcourir le Puy de la Tâche, le Puy de Monne, de Barbier et de l’Angle à une altitude comprise entre 1632 m et 1740 m. Elle offre une vue grandiose sur ces 4 puys impressionnants et un passage par la cabane du puy de La Tâche qui vaut toujours le coup d’oeil !

Pour résumer : Distance du parcours 11 km aller/retour pour un dénivelé positif 980 mètres si on descend à chaque col.

glace puy de la tache
Carte IGN de la randonnée du col de la Croix Morand au col de la croix St Robert

Randonnée Mont-Dore, Val de Courre, salon du Capucin

Cette belle randonnée démarre dans la ville du Mont Dore et emprunte une variante du GR 4 qui passe sous le Capucin et qui remonte vers le domaine skiable. Une fois au parking des Longes il faut longer le tire-fesse des Longes sur le côté en prenant bien soin de ne pas gêner les remontées mécaniques. Suivre ensuite le téléski du Val de Courre puis s’enfoncer jusqu’au fond du Val pour remonter jusqu’au col du Val de Courre. Une fois au col partir à droite direction le Puy de Cliergue. Ne pas partir en direction du Pas de l’Ane et du sommet du Sancy même si cela est tentant car ce passage n’est plus du tout de la randonnée mais de l’alpinisme nécessitant davantage d’expérience dans la progression sur neige. Le retour se fait ensuite par le chemin de crêtes en prenant au nord sur le GR30 à la Tour Carrée. On descend alors doucement jusqu’au salon du Capucin puis dans la foret jusqu’au Mont Dore.

Pour résumer : distance du parcours : 12km pour un dénivelé positif de 870m. Itinéraire à proscrire si forte chute de neige récente car le passage du Val de Courre peut être délicat. Un itinéraire incontournable pour découvrir le Puy de Sancy en randonnée l’hiver ! Se fait aussi en ski de randonée.

Carte IGN de la randonnée Mont-Dore, Val de Courre, salon du Capucin

Randonnée Chambon des Neiges – Puy de Crebasses- Roc de Cuzeau

Cette itinéraire majeur du ski de randonnée peut également se faire facilement à pied. Il faut dire que les pentes douces de cette ancienne station de ski offrent une vue incroyable vue sur la Vallée de Chaudefour et permet de monter jusqu’au Puy de Crebasses et ses 1762 mètres donnant accès à un panorama incroyable sur le Mont Dore et le Puy de Sancy. La montée sur l’arrête surplompbant la Vallée de Chaudefour est tout simplement époustouflante. Elle est également très souvent gelée donc bien prévoir les crampons. Il faut également faire attention à la présence de corniche et ne pas s’aventurer à l’aveugle pour voir le paysage mais identifier lors de la progression les zones dépourvues de corniche où l’on pourra s’avancer sans risque. Généralement tout le haut de ce parcours est soufflé par le vent et complètement vitrifié. Donc prudence lors de la progression.

Pour résumer : distance du parcours : 7 km pour un dénivelé positif de 750 mètres. Itinéraire assez sécurisé quelle que soit la météo et fortement couru.

Le Puy de Sancy en randonnée l'hiver
Carte IGN de la randonnée Chambon des Neiges - Puy de Crebasses- Roc de Cuzeau

Randonnée Vallée de Chaudefour – Cascade de la Biche

Le Puy de Sancy en randonnée l’hiver c’est aussi la découverte de la Vallée de Chaudefour enneigée. Après s’être garé au parking de la Réserve Naturelle de la Vallée de Chaudefour deux itinéraires sont possibles :

  • Une balade très accessible jusqu’à la cascade de la Biche (en orange sur la carte)
  • Une grande randonnée sur les crêtes beaucoup plus exigeante physiquement et techniquement (variante bleu sur la carte)
Carte IGN de la randonnée de la  Vallée de Chaudefour en hiver

La balade en hiver de la Vallée de Chaudefour jusqu’à la cascade de la Biche

Très facile d’accès cette balade vous fait explorer la Vallée de Chaudefour en mode hiver. Son faible dénivelé en fait une sortie très accessible physiquement. Pour cette sortie il est conseiller de troquer les crampons pour des raquettes à neige car l’orientation vers l’est de la vallée en fait un site propice à l’accumulation de neige fraiche quand le vent souffle de l’ouest. Il n’est d’ailleurs par rare de se garer presque sur le sec et de finir en fond de vallée avec plus de 50 cm de neige fraiche. Pour accéder à la cascade de la Biche il suffit de suivre les indications si les panneaux sont encore visibles ou bien de s’orienter avec un GPS. Attention au passage du petit pont de bois avant la foret, en hiver ce dernier n’est plus délimité. Restez donc bien au centre du pont de neige. Celui qui tombe dans l’eau à un gage ! Profitez donc de cette ambiance unique avec la crête de coq et la dent de la Rancune drapées de leur livrée blanche !

Pour résumer : distance du parcours : 6 km aller/retour pour un dénivelé positif de 270 mètres. A proscrire les journées de chutes de neige exceptionnelles. Chien interdit !

cascade de glace

Le tour des crêtes de la Vallée de Chaudefour en hivernal :

Dans un autre registre si vous êtes sportifs et déjà un peu aguerri à la montagne en hiver et à la marche en crampon vous pouvez tenter la variante du tour de la Vallée de Chaudefour par les crêtes. Cette randonnée offre une vue tout simplement sublime sur toute la vallée en faisant un tour complet autour. Vous pouvez réaliser ce tour complet dans le sens que vous voulez. Si vous le faite dans le sens des aiguilles d’une montre vous commencerez par un pierrier gelé qui se fait à pied puis vous atteindrez le Puy de Champgourdeix et la plaine des moutons. Vous remonterez doucement vers le Puy de la Perdrix. Les crampons seront alors indispensables suivant l’état de la neige pour passer sur le flanc de la Perdrix jusqu’au Ferrand.

Vallée de Chaudefour sous la neige en hiver

Un fois au téléski du Ferrand Nord vous n’aurez plus qu’à longer les pistes en descendant et à tourner au 5e pilonne intermédiaire sur la droite direction Azimut 70. (Oui si mauvais temps annoncé prévoyez une boussole) Cette information peut paraitre dérisoire mais si jamais vous vous faites surprendre par le brouillard vous comprendrez son utilité. Cela vous permettra de retrouver la ligne de crête du Pic Intermédiaire puis du Puy de Cacadogne. Ce passage est clairement le plus délicat et nécessite absolument des crampons. La redescente se fait par la ligne de crête magnifique Puy de Cacadogne, Crebasses jusqu’au replat au dessus des rochers de l’Audiouze.

Là il faudra trouver la bifurcation sur la droite qui permet de redescendre dans la vallée de Chaudefour. (Coordonnées GPS du point de bifurcation : 45.545225 , 2.850668). La traversée dans de la hêtraie à la descente peut être glissante et un peu technique. Une fois de retour dans la vallée il suffit de reprendre le chemin d’arrivée pour revenir au parking.

Pour résumer : distance du parcours : 14 km aller/retour pour un dénivelé positif de 930 mètres. A proscrire les journées de chutes de neige exceptionnelles. Chien Interdit.

Voilà donc un petit tour d’horizon de toutes les possibilités offerte par le massif loin des pistes bondées de ski alpin. Le Puy de Sancy en randonnée l’hiver : une aventure unique qui vous permettra de vous ressourcer en pleine nature !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *