Aller au contenu

Test et avis chaussure Merrell Alverstone homme

  • par

A la recherche d’une chaussure de rando ultra respirante pour les sorties lors des journées caniculaires de cet été j’ai pu tester la Merrell Alverstone pour homme. Gros défi déjà de réussir à trouver une chaussure de rando en toile dépourvue de membrane Gore Tex de nos jours. A croire que désormais tout le monde traverse des cours d’eau et randonne sous la pluie. Rien n’est plus horrible que de subir une membrane pseudo respirante par 40 degrés en plein soleil !

avis Merrell Alverstone

La bonne surprise est venue de Glisshop et de son nouveau rayon outdoor qui propose une large gamme de chaussure de randonnée issues des plus grandes marques de sport. Si les chaussures en version GTX représentent la grande majorité de l’offre avec effectivement une Merrell Alverstone GTX on trouve également le même modèle moins cher décliné en 100% toile sans Gore Tex.

Quel sont les caractéristiques de la chaussure Merrel Alverstone homme ?

Déclinée en demie pointure, c’est la taille 44 qui était la plus appropriée. Cette version affiche 450g la chaussure sur la balance. On n’est donc pas sur une chaussure de trail ultra light mais le poids reste très raisonnable par rapport à des chaussures de grande randonnée plus massive.

Elle dispose d’une languette à soufflet qui empêche la poussière et les grains de sable de rentrer dans la chaussure. Elle est équipée d’une doublure en mesh ultra respirante, d’un pare pierre en caoutchouc, d’un anneau arrière qui permet de les porter via un mousqueton, et d’un système d’amorti maison Merrell Air Cushion au niveau tu talon pour absorber les chocs et les vibrations. Merrell a élégamment prévu une semelle intérieure amovible Kinetic Fit Base et une semelle intermédiaire en mousse EVA.

Avis sur la Merrell Alverstone homme :

Cette chaussure a été testée lors d’une randonnée par 40°c autour du lac d’Annecy au Trou de la Chapelle. Au programme : 1000 m de dénivelé positif, une montée en foret sur route forestière empierrée suivi d’un passage sur rochers abrasifs puis sur barreau métallique en mode via ferrata pour redescendre par une sente escarpée mêlant terre et épines de pin.

Et bien après une bonne après midi à envoyer ces 10 petits kilomètres la Merrell Alverstone s’en sort vraiment bien. Le confort du pied est au rendez vous grâce à une doublure interne douce, et des semelles internes efficaces. Seul petit bémol lors de longs passages en traversée déversante la malléole peut venir frotter contre le bord de la chaussure malgré l’échancrure prévue. Rien de critique mais l’échancrure pourrait être quelques mm plus grande pour éviter cette petite gêne.

On découvre également un déroulé du pied très naturel et un bon touché de terrain grâce à une semelle externe assez rigide mais pas trop qui permet de ressentir les aspérités du chemin sans subir le relief et les pointes des cailloux aiguisés comme des lames de rasoir. Du coup c’est un vrai plaisir de s’engager sur des parois escarpées et techniques voire même sur les barreaux d’échelle. On trouve facilement ces appuis et les crampons font le reste sans jamais décrochés. A la descente l’amorti du talon et le Air Cushion est assez efficace même si à terme une semelle interne un peu plus généreuse serait la bienvenue pour gagner encore un peu plus en confort. Quant au pare pierre il fait le travail de façon efficace sans être encombrant.

Mais là où la Merrell Alverstone basique fait vraiment la différence c’est dans la régulation de la transpiration et l’échauffement du pied. Le mesh respirant permet d’évacuer l’humidité tout au long de l’effort pour un confort vraiment impressionnant et zero ampoule, ni zone échauffée lors de cette toute première utilisation. On est ici bien loin du climat tropical qui règne trop souvent dans les versions Gore Tex en plein été.

Point de vue laçage on pouvait craindre un serrage laxiste à cause de lacets ronds qui ont souvent tendance à glisser et se desserrer mais là encore Merrell a su choisir des matériaux de qualité car le serrage est resté précis tout au long de la sortie.

Au final après plusieurs heures à crapahuter sur un terrain technique vraiment abrasif il apparait que la semelle externe de la Merrell Alverstone n’a visiblement pas souffert d’un iota. Les crampons sont intacts !

merrell alverstone crampons

Mon avis sur la chaussure Merrell Alverstone :

Merrell nous propose ici une chaussure de randonnée été vraiment efficace, robuste et respirante. Idéale comme chaussure de rando pour les journées les plus chaudes de l’année. Une belle surprise qui n’a pas finie d’arpenter les sentiers les plus engagés de France.

Prix public 115€ / prix remisé en fin de saison 69.90€

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.